Le Gardien

Le Gardien, de Harold Pinter
(Titre original : ‘The Caretaker’, 1960, traduction par Philippe Djian, nrf Gallimard)
Comédie dramatique | Théâtre tout public | Trois personnages
Décor unique | Durée 2 heures | En langue française

Production envisagée pour la saison 2019/2020/2021

EQUIPE ARTISTIQUE ET TECHNIQUE
Mise en scène : François Baldassare
Assistant mise en scène : Jonathan Christoph
Distribution : Jérôme Varanfrain (envisagé), et sur audition.
Scénographie : Sergio Carvalho & François Baldassare
Création lumière : Carlo Thiel
Création sonore : Franck Collin
Costumes : nc
Chargée de production & communication : Tessy Fritz
PRODUCTION
Canopée Produktion Asbl.
Centre culturel régional opderschmelz (assuré)
TOURNEE
CAPE – Centre des Arts Pluriels Ettelbruck (assuré)

D’autres lieux de production et de tournée en cours de recherche.

Synopsis
Suite à une rixe dans un bar, Davies se réfugie chez Aston, profite de sa générosité et s’installe. Aston a seulement besoin de parler avec quelqu’un, car personne ne l’écoute. Mick, le frère d’Aston, est le propriétaire des lieux, il est violent et manipulable. Davies se révèle particulièrement rusé; il va chercher à expulser Aston de son domicile en s’attirant les bonnes grâces de Mick.

Note d’intention du metteur en scène François Baldassare
Ce projet ne traite pas d’une question d’actualité brûlante ou d’un sujet à la mode ou médiatisé. Il n’entrera donc pas en concurrence avec de l’information véhiculée par les télévisions ou les réseaux dits « sociaux ». Et pourtant, au moment où le vrai tend à
disparaître derrière des monceaux d’informations, de désinformations, de surinformations, cette situation écrite avec lucidité dans les années 60, trouve toute sa légitimité.

L’inertie des personnages est présentée de façon subtile et progressive. Ils savent qu’il y a urgence à agir, mais n’ont jamais le temps et paradoxalement restent désoeuvrés. Toute action ou non-action est placée sur le même plan et devient dérisoire ; et c’est
finalement toute action humaine qui, par un effet de miroir, est relativisée et replacée dans le réel, à la mesure du réel.

À la futilité du travail, de la propriété, et des hiérarchies s’oppose la rencontre vraie. Celle qui est immédiate, qui ne catégorise pas l’autre pour tenter de l’appréhender. Celle qui se fait sans jugement, ni barrière, pour se sentir en sécurité devant un inconnu, un étranger.

Le bavardage n’a pas de sens, mais il trahit les motivations de chacun, de même pour les silences. Les dialogues sont donc souvent anodins, mais chargés de désirs. Les phrases sont souvent là pour illustrer un non-dit où les silences ne sont pas muets.

Cette expression, ces propositions venues d’ailleurs, ont un sens découlant d’un autre monde possible et ont une autre valeur de vérité. La^logique devient molle, le tiers (entre faux et vrai) n’est plus exclus. Ceci nous affecte immédiatement. L’effet miroir de cette pièce est particulièrement puissant.

Seules les relations humaines sont importantes. Elles s’inscrivent seulement au présent et l’erreur en la matière n’est pas rattrapable.

C’est sur ce constat et la séparation des personnages que se termine la pièce.

* * * * * * *

Volet de collaboration technique et pédagogique du projet: en cours de développement.

* * * * * * *

Harold PINTER (1930 – 2008) a reçu le Prix Nobel de Littérature en 2005 et le Prix Europe pour le Théâtre en 2006.
Sa pièce de théâtre « Le Gardien » a remporté deux récompenses prestigieuses : l’« Evening Standard Drama Award », à Londres, sacrant la
meilleure pièce de l’année 1960, et le prix de la « Newspaper Guild » de New York.

* * * * * * *

Thèmes associés
#rencontre #parole #trahison #confidence #mutisme #pauvreté #fraternité #amitié #persévérance #psychiatrie #gratitude #cupidité
#absurdité #futilité #démence #courage #vérité #empathie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s